A.C.C.A. (Association Communale de Chasse Agréée) d'Escoussans :

président : Jean-Michel Riot

trésorier : Jean-Claude François

secrétaire : Jacky Gaye

Battue aux chevreuils

Dimanche 23 février 2014, battue aux chevreuils organisée par Alain Riot.

Ci-dessous, cliquer sur une photo pour l'agrandir.

Soirée-Palombe à Blasimon (samedi 15 février 2014)

Programme de la soirée-palombe à Blasimon

(samedi 15 février 2014)

 

Blasimon est un village de l’Entre-deux-Mers, près de Sauveterre-de-Guyenne.

 

 

16 h 00 : Défilé des confréries (de la salle des fêtes à l’abbaye) / Messe des paloumayres en l’abbaye Saint-Nicolas, célébrée par le père Christophe Picault  /  Bénédiction des palombes sur leurs barres  /  Lâcher d’une paire de palombes

 

17 h 30 : Forum des paloumayres de l’Entre-deux-Mers (diaporamas, exposés, débats) : « Bilan de la saison 2013 » par Daniel Testet (paloumayre à Pellegrue)  /  « L’hivernage de la palombe en 2013-2014 » et « Suivi des palombes par balises Argos » par Jean-Pierre Bugeade (paloumayre à Saint-Sulpice-de-Pommiers)  /  « Palombières et paloumayres de Blasimon » par Marie-Jeanne Dulin (secrétaire de l’ACCA de Blasimon) / « Historique de la chasse de la palombe à Blasimon » par Pierre Jaubert (paloumayre à Blasimon)  /  « Le matériel pour monter aux arbres en toute sécurité » par Hervé Marchal (Quincaillerie Bodin à Langon)  /  « Les mots gascons des paloumayres » ; « Livres sur la palombe » ; « Des paloumayres dans la crèche vivante de Saint-Ferme » par Jacques Gaye (paloumayre à Escoussans)

 

19 h 00 : Intronisations (*) par Michel Renaud, grand maître de la Confrérie des chasses traditionnelles de la Benauge / (*) intronisés : Titi Jaubert, Fabrice Mourlane, David Dumé (paloumayres) ; Marie-Jeanne Dulin (secrétaire de l’ACCA) ; Daniel Barbe (maire de la commune)

 

20 h 00 : Apéritif offert par l’ACCA de Blasimon dont le président est Pascal Ponterie

 

20 h 30 : Repas (sanglier à la broche au menu)  /  Prix : 15 €  /  Date-limite des inscriptions : 10 février  /  Inscriptions auprès de Marie-Jeanne Dulin (tél : 05.56.71.86.02 ; e-mail : maretjack@orange.fr ) ou David Bonnefin (bonnefin-et-fil.earl@wanadoo.fr) / soirée dansante après le repas (bal des palombes)

 

Concours de roucoulayres, juste avant le dessert du repas (une récompense à chaque participant) / Tombola : D’après une photo, dire le nombre de palombes dans un gros vol (un jambon à gagner !)

 

Exposition : Peintures sur la palombe (Marie-Christine Lapassère, de Targon, illustratrice de la revue « Palombe & tradition »)  / Palombes en bonbons et ateliers créatifs pour les enfants (Cécile alias la Fée-Bonbon, de Blasimon)  Matériel d’escalade (Quincaillerie Bodin à Langon)  / Matériel de palombièreCoin-Librairie : « A dire d’elles / des palombes et des hommes » (Daniel Testet) ; « Dictionnaire de la palombe » (Jacques Gaye, Jacques Luquet, Pierre Verdet) ; « La chasse de la palombe » (Jean-Patrick Barnabé) ; « Le carnet du paloumayre » (Daniel Téodomante)

 

 

Bal des palombes : soirée dansante après le repas

Traditionnel ball-trap de l'ACCA d'Escoussans, en plein coeur de l'été (3 et 4 août 2013).

* Organisé par Jean-Michel Riot, président de l'ACCA.

* Lieu : en bas du Parc de Benauge, près du pont de Boucherie et de la route de Cadillac.

* Programme :

Samedi 3 août : ball-trap l'après-midi (dès 14 h 00) ; repas (au menu : cagouilles à la bordelaise et civet de chevreuil) ; ball-trap en nocturne

Dimanche 4 août : ball-trap toute la journée

* Inscriptions au repas (date-limite : 31 juillet) en téléphonant au 05.56.23.94.31. ou au 05.56.23.66.88.

 

Deux journalistes (Claude Canellas et Régis Duvignau) de l'Agence REUTERS dans une palombière d'ESCOUSSANS (au bois du HAYAS, le 24 octobre 2012)

Jacques Gaye prepares a live pigeon to use as a decoy in the woods where he hunts palombes or woodpigeons in Escoussans

French hunter Jacques Gaye prepares to hoist a live pigeon tied to a small platform, to use as a decoy above the tree tops in the woods of Hayas to hunt palombes or woodpigeons in Escoussans, Southwestern France, October 24, 2012.

Gaye, participates in this typical southwestern France hunt, passed along from generation to generation, for these migratory birds from the palombière or cabin perched some 14 metres high.

Picture taken October 24, 2012. REUTERS / Régis Duvignau (FRANCE - Tags : Animals Environment Society)

Credit : Reuters

Published date : 10/29/2012

Article de Claude Canellas :

ESCOUSSANS, Gironde, 29 octobre 2012 (REUTERS)

Dans les arbres, avec les chasseurs de palombes

Pendant que les cueilleurs de cèpes fouillent les sous-bois sentant bon l'humus, les "paloumayres", les chasseurs de palombes en occitan, scrutent le ciel perchés à 14 mètres de hauteur dans les arbres en attendant les vols d'oiseaux bleus.

Dans le sud-ouest de la France, les vendanges terminées, les chasseurs redoublent de ruse pour que les palombes en vols migratoires se posent, le temps de tirer quelques rares coups de fusil avant de terminer leur journée par un repas roboratif. Jacques Gaye, habitant d'Escoussans dans la région de l'Entre-deux-Mers, est de ceux-là. Et depuis tout petit.

Il a implanté sa palombière dans le bois du Hayas, sur le passage d'un couloir migratoire, là où son grand-père et son père avaient faient de même. C'est auprès d'eux qu'il a attrapé le virus de cette chasse faite de patience, de savoir-faire, de beaucoup de préparation, mais de peu de coups de fusil.

"Cela se transmet de génération en génération. J'ai commencé avec mon père. C'était une façon de décompresser après les vendanges dans une famille possédant une propriété viticole", dit ce spécialiste.

En cette journée de fin d'octobre commencée dans une brume épaisse peu à peu vaincue par les rayons du soleil, il a été rejoint dans sa palombière par ses partenaires de jeu qui ont pris des congés pour se consacrer à leur passion.

Jean, 51 ans, vigneron, son fils Baptiste, 19 ans, et Frédéric, 45 ans, artisan charpentier, font équipe avec Jacques Gaye, 64 ans, qui travaille pour le laboratoire de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) de Bordeaux-Pessac.

Tirer les bonnes ficelles

Les lieux ont été aménagés avec les moyens du bord.

"Les paloumayres sont des champions de la récupération. Il n'existe pas de kit-palombière chez Ikea, il faut se débrouiller", plaisante Frédéric.

Au sol, un abri en feuillage sert de garage à voitures dont les reflets pourraient détourner les oiseaux. Un autre espace entièrement couvert est appelé "salle à manger des invités", équipé de table et de bancs, et de quoi y faire de grand repas.

Un peu plus loin, une troisième construction permet de mettre au repos des pigeons servant d'appelants.

Enfin, à 14 mètres du sol, la cabane construite sur des piliers de bois d'acacia est accessible par deux échelles.

Au sommet, une première petite pièce sert de cuisine équipée de placards, une table, des sièges et une cuisinière. Dans la continuité, la plate-forme destinée à la chasse.

Ses murs sont constitués de planches de bois de pin et son toit de plaques grillagées recouvertes de feuillages entrecroisés à travers lesquels on peut surveiller les vols de palombes, autre nom du pigeon-ramier, qui se posent toujours bec au vent.

Des sièges pour patienter; un poste de tir et, surtout, un jeu de ficelles (tirasses). Chacune d'entre elles est reliée à une petite plate-forme (raquette) sur laquelle se trouve un pigeon attaché par les deux pattes. Ces appeaux sont au nombre de 27 autour de la palombière du bois du Hayas.

L'art de cette chasse typique du Sud-Ouest décriée par les défenseurs des oiseaux est de savoir tirer les bonnes ficelles entraînant des battements d'ailes des appeaux pour leurrer les palombes en vol et les faire se poser pour se restaurer de glands, dans les chênes.

Ventrèche et Bordeaux

"C'est là que se trouve le plaisir de cette chasse, faire poser les palombes dans les arbres. Arriver à ça, avec toutes les difficultés qu'il y a, je me demande parfois si ce n'est pas un peu mystique", avoue Jacques Gaye.

Un vol est signalé pile au moment où l'on sert le "bourru", le vin en fermentation de la dernière vendange.

Silence total dans la cabane, les ficelles sont tirées au fur et à mesure des besoins, les ailes des appeaux s'agitent comme dans une symphonie. Finalement, deux coups de feu sont tirés, une palombe tombe au sol.

L'intermède chasse terminé, c'est l'heure du repas. Au menu, de la garbure (soupe gasconne), du jambon de pays, de la ventrèche (poitrine de porc) passée à la poêle par l'épouse d'un des chasseurs, le tout arrosé d'un petit Bordeaux.

"Ce qui nous plaît dans cette chasse, c'est la convivialité. Si c'était pour tirer uniquement au fusil, on ferait autre chose", avoue Jean. Jacques confirme : "Moi, en deux semaines, je dois tirer dix cartouches", dit-il.

Après le repas, il n'est pas rare qu'une petite sieste succède au café si les palombes le veulent bien.

Les chasseurs ont besoin de récupérer des efforts de la matinée. Ils sont en effet très tôt sur le pied de guerre pour transporter les appeaux, les installer et les hisser dans les arbres un à un par un système de câbles et de poulies et être opérationnels au premier vol matinal.

Avant la tombée de la nuit, l'opération inverse commence. On démonte, on ferme et on pense déjà à la journée suivante, en espérant que quelques vols passeront.

Ci-dessous, article de Pierre ARDITI dans le magazine " Terre de Vins " ( juillet / août 2012 )

Ci-dessous : Article du journal SUD OUEST Sud-Gironde du mardi 7 août 2012

Ball-trap du samedi 4 août 2012 (après-midi et nocturne)

Clichés de Jacky Gaye

(cliquer sur une photo pour l'agrandir)

Ci-dessous : Article du journal SUD OUEST Sud-Gironde du mercredi 1er août 2012

Battue aux renards à Escoussans, samedi 9 juin 2012, encadrée par Gérard Despujol, lieutenant de louveterie.

Ce dernier organise des battues aux renards durant trois mois (avril, mai et juin), dans les trois quarts des communes du canton de Targon.

Le 9 juin, à Escoussans, deux renardes ont été tuées par les chasseurs : une au petit bois entre Reygnac et Restey, une autre au bois du Hayas.

A ce jour, le tableau de chasse 2012 du lieutenant de louveterie est de 41 renards.

Clichés ci-dessous de Jacky Gaye.

Cliquer sur une photo pour l'agrandir.

Soirée-Palombe à Saint-Sulpice-de-Pommiers (samedi 18 février 2012)
Programme de la soirée-palombe à Saint-S
Document Adobe Acrobat 225.7 KB

Battue aux chevreuils à Escoussans, le lundi 26 décembre 2011.

(clichés de Jacky Gaye)

Cliquer sur une photo pour l'agrandir.

Le blog de Jacques GAYE sur la palombe :

http://dictionnaire-de-la-palombe.over-blog.com

Ci-dessus : illustration du "Dictionnaire de la bécasse" de Pierre VERDET paru aux Editions SUD OUEST en 2011.

"La Becade" : lieu-dit d'Escoussans

 

Pages 208 et 209 du livre "Dictionnaire de la bécasse" :

Lieu-dit : Parfois, à la campagne, on trouve au détour d'un chemin un hameau ou un lieu-dit portant le nom de notre oiseau qui, en gascon, devient becade. Dans son Dictionnaire du béarnais et du gascon moderne, Simin Palay explique que becade signifie également "roupie", soit un écoulement nasal, synonyme de béque. Ainsi l'hiver devient : lou tems de las becades, soit l'époque où la goutte pend au nez. Souvent aussi, dans les régions où la chasse de la bécasse est assidûment pratiquée, des rues ou des lotissements sont baptisés à sa gloire.

Jacky GAYE est un des organisateurs de la fête de la palombe de Pellegrue.

Journal SUD OUEST (Sud-Gironde) du mercredi 4 mai 2011

Samedi 19 mars 2011 : Nettoyage des chemins ruraux et forestiers par les chasseurs

 

Ami chasseur

Suite à une lettre de la Fédération départementale des chasseurs de la Gironde demandant aux présidents des associations de chasse d'organiser le nettoyage des anciens chemins ruraux et / ou forestiers (cela dans le cadre de la journée du développement durable qui aura lieu le samedi 2 avril 2011), le président de l'ACCA d'Escoussans, Michel Riot, vous donne rendez-vous samedi 19 mars 2011, à 8 h 30, au bois du Hayas (en bas de Reygnac) pour remettre en état les chemins de ce bois.

Les non-chasseurs sont invités à se joindre aux chasseurs escoussanais.

A midi, une pause est prévue pour savourer des entrecôtes chez le président.

L'après-midi, l'équipe des "chasseurs-nettoyeurs de chemins" se dirigera vers Restey et le bois de la Lanne.

Merci de confirmer votre participation à Michel Riot en téléphonant au 05.56.23.94.31.

Ci-dessus : Un des chemins du bois du Hayas, à la palombière de Jacky Gaye.

Cliché ci-dessus : Jacques Gaye

Samedi 19 mars 2011 : Nettoyage-Entretien des chemins du Bois du Hayas

Photos ci-dessus : Jacky GAYE

(cliquer sur une photo pour l'agrandir)

Fouine prise dans la basse-cour de Josette Gaye, à Reygnac, le 29 octobre 2010.

(cage installée par Michel Riot et Jean-Claude François)

Dégâts du grand gibier (sanglier, chevreuil)

Consulter la page "Le vin à Escoussans"

L'exploitant agricole doit s'adresser à la Fédération départementale des chasseurs de la Gironde (adresse postale : lieu-dit "Capet" 33290 Ludon Médoc) (adresse-internet : fdc33@unfdc.com ) (tél : 05.57.88.57.00.)

 

Ball-trap à la Mique :

(au bord du ruisseau L'Euille, près du Parc de Benauge)

 

Samedi 7 août 2010 (après-midi et nocturne)

Dimanche 8 août 2010 (toute la journée)

Restauration sur place (samedi soir) : cagouilles et sanglier

 

___________________________________________________________________________________________________

 

Article du journal SUD OUEST du mardi 3 août 2010 : " Un week-end au ball-trap d'Escoussans "

(article de Danielle Fidaire, avec une photo-couleurs - la même que ci-dessus : 4ème photo du 1er diaporama)

Danielle Fidaire est la correspondante du journal SUD OUEST (Sud-Gironde) pour le canton de Targon (tél : 06.03.69.59.99.) (courriel : jdfidaire@hotmail.com )

 

Article de l'hebdomadaire "Le Républicain" du jeudi 5 août 2010 : "Escoussans / Ball-trap à "La Mique" / samedi 7 août, après-midi et nocturne / dimanche 8 août, toute la journée

(article de Jean-Michel Georges, correspondant du "Républicain" pour le canton de Targon ; tél : 05.57.34.26.09. ; courriel : goilane@hotmail.com

 

___________________________________________________________________________________________________

 

Journal SUD OUEST du samedi 7 août 2010 :

L'été en Gironde 

 

A voir, à faire aujourd'hui (page 13) 

ESCOUSSANS

Ball-trap. Samedi après-midi et dimanche toute la journée. Tél. 05.56.23.67.37. (numéro de téléphone d'Eric Lenoir, président du Comité des Fêtes d'Escoussans)

 

DIMANCHE (page 14)

Animations

ESCOUSSANS

Ball trap. Toute la journée. Comité des fêtes (tél.05.56.23.67.37.)

Erreur : Le ball-trap n'est pas organisé par le Comité des fêtes, mais par l'A.C.C.A. d'Escoussans.

Cliquer sur une photo pour l'agrandir.

Clichés : Jacques Gaye

Ball-trap à La Mique, le samedi 7 août 2010 (photos ci-dessous : cliquer sur la première photo pour lancer le diaporama))

135 convives au repas du soir, organisé par Monique et Michel Riot.

Cagouilles élevées et préparées par Alain Laurençon (33760 Frontenac) (tél : 05.56.23.97.03.)

Deux sangliers préparés et grillés à la broche par Alain Riot, chasseur d'Escoussans.

On trouvait aussi du civet de chevreuil.

Article de Jean-Michel Georges dans l'hebdomadaire "Le Républicain" du jeudi 12 août 2010 (page 8) :

TARGON  /  Escoussans

Festivités estivales  /  La grande fête annuelle du ball-trap

Le rendez-vous des chasseurs

(avec trois photos-couleurs dont deux sont dans le diaporama ci-dessus : n°5 et 6)

Cliquer sur les photos ci-dessous pour les agrandir.

La chasse de la palombe à Escoussans (ci-dessous)

Cliquer sur une photo pour l'agrandir.

Clichés : Jacques Gaye

La chasse de la grive à Escoussans (ci-dessous) :

Cliquer sur une photo pour l'agrandir.

Clichés : Jacques Gaye

La Mairie

Coordonnées

Mairie d'Escoussans

258 le bourg

33670 ESCOUSSANS

Tél : 05 56 23 47 41

Fax: 05 56 23 42 53

mairie.escoussans@wanadoo.fr

Horaires

Mardi : 9h - 17h30

Jeudi : 9h - 17h30

Permanence

du maire ou d'un adjoint

le jeudi de 16h30 à 17h30

APPP du CEN.pdf
Document Adobe Acrobat 112.1 KB

Contrôle sanitaire des eaux 

Controle sanitaire des eaux destinées à
Document Adobe Acrobat 386.7 KB